butte

butte [ byt ] n. f.
XIVe; forme fém. de but
1Tertre naturel ou artificiel où l'on adosse la cible. Butte de tir. Loc. fig. ÊTRE EN BUTTE À : être exposé à (comme si on servait de cible). « Je fus en butte à des vexations sans nombre » (France).
2Petite éminence de terre. colline, hauteur, monticule, tertre. Butte de sable. dune. La butte Montmartre, ou absolt la Butte. Les Buttes-Chaumont. Géogr. Butte-témoin : butte représentant, sur une plateforme démantelée par l'érosion, les restes du relief ancien.
Agric. Petit tas de terre que l'on fait au pied d'une plante ( butteur, buttoir).
⊗ CONTR. Creux, dépression. ⊗ HOM. But.

butte nom féminin (féminin de but) Légère élévation de terrain ; tertre, colline. Masse de terre formant relief, accumulée autour du pied de chaque plante dans certaines cultures tropicales (igname, patate douce). Ardoisières Par opposition à l'atelier, emplacement en plein air où travaille le fendeur. Militaire Autrefois, exercices de tir à l'arquebuse. Mines Élément de boisage, constitué par un bois rond de diamètre assez fort. ● butte (difficultés) nom féminin (féminin de but) Orthographe Être en butte à. Avec deux t à butte (ne pas écrire but dans cette expression). Remarque Butte désignait autrefois le tertre portant la cible, dans les exercices de tir ; être en butte à signifie « être la cible de » : il est en butte à l'animosité de certains collègues. → butbutte (expressions) nom féminin (féminin de but) La Butte, la colline de Montmartre. Être en butte à, être exposé à : Être en butte aux calomnies. Butte de gravité, synonyme de bosse de débranchement. Butte gazonnée, monticule de taille métrique résultant d'une ségrégation de la glace. Butte résiduelle, hauteur taillée dans une roche tendre, restée en relief parce que précédemment surmontée d'une roche dure. Butte(-)témoin, butte représentant un vestige de plateau démantelé par érosion en structure aclinale ou monoclinale. Butte de tir, tertre naturel ou artificiel destiné aux exercices de tir réel. ● butte (homonymes) nom féminin (féminin de but) but nom masculin bute forme conjuguée du verbe buter butent forme conjuguée du verbe buter butes forme conjuguée du verbe buter bûtes forme conjuguée du verbe boire butte forme conjuguée du verbe butter buttent forme conjuguée du verbe butter buttes forme conjuguée du verbe butterbutte (synonymes) nom féminin (féminin de but) Légère élévation de terrain ; tertre, colline.
Synonymes :
Contraires :
Masse de terre formant relief, accumulée autour du pied de...
Synonymes :
- éminence
Être en butte à
Synonymes :
Chemin de fer. Butte de gravité
Synonymes :
- bosse de débranchement

butte
n. f.
d1./d Petite élévation de terre.
|| Spécial. Petit tertre où l'on place une cible. Butte de tir.
Loc. fig. être en butte à: être exposé à.
d2./d Colline. La butte Montmartre. Une butte de sable.
|| GEOGR Butte-témoin: hauteur, vestige d'un relief ancien arasé.

I.
⇒BUTTE, subst. fém.
I.— [Sans idée d'agression]
A.— GÉOGR. Faible élévation de terrain naturelle ou artificielle. Monter sur une butte; un moulin sur sa butte. Un pays clair, facile à comprendre : une butte, un vallon, une butte, un vallon (RENARD, Journal, 1906, p. 1068) :
1. Nous montâmes sur une butte pour découvrir au delà; mais l'horizon s'arrêtait vite, enclos par une autre colline, ou bien étendait de nouvelles plaines.
FLAUBERT, Par les champs et par les grèves, 1848, p. 254.
PARAD. et SYNT. a) Colline, dune, éminence, hauteur, mamelon, monticule, tertre. b) Butte artificielle, boisée, crayeuse, rocheuse, volcanique; butte de charbon, de sable; butte résiduelle, butte témoin; sol à buttes.
Rem. C'est de ce sens que relèvent les syntagmes géogr. où butte acquiert une valeur de nom propre et s'écrit avec majuscule : les buttes Chaumont, la butte Montmartre et p. ell. la Butte, les petites rues de la Butte; les artistes, les cabarets, les enfants de la Butte.
B.— JARD. Tas de terre meuble amoncelée au pied d'une tige ou d'un arbuste pour en favoriser l'extension et le développement. Marcottage en butte. Les rejets de cognassier, de douçain et de paradis sont multipliés au moyen du marcottage en butte ou en cépée (DU BREUIL, Culture des arbres et arbrisseaux à fruits de table, 1876, p. 11) :
2. Les mottes étaient ensuite pulvérisées avec des massues et débarrassées de leurs racines. Les indigènes formaient alors de petites buttes et y plantaient leurs patates douces.
R.-H. LOWIE, Manuel d'anthropol. culturelle, 1936, p. 42.
C.— TRAV. PUBL. Travail en butte p. oppos. à travail en fouille.
II.— [Avec une idée d'agression]
A.— ART MILIT. Butte de tir. Petite élévation de terre ou de maçonnerie à laquelle est fixée ou adossée la cible destinée aux exercices de tir. La butte du polygone de tir.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. généraux.
P. méton.
1. HIST. Exercice de tir à l'arquebuse. Poudre de butte. Poudre employée au cours des exercices de tir. Roi des buttes. Archer qui avait remporté le prix au tir.
2. La maison ou le local où ces exercices avaient lieu. Aller à la butte.
B.— Fig. [En parlant d'une pers. ou de son expression] Être la risée de, être exposé à (quelqu'un, quelque chose).
1. Vieilli. Être la butte des désirs, des calomnies :
3. C'est par là que je suis venu à avoir de l'esprit, chose qui était (...) la butte de mes mépris...
STENDHAL, Souvenirs d'égotisme, 1832, p. 12.
2. Loc. Être en butte à + subst.
a) Être en butte à une pers. Elle se croyait en butte à des ennemis secrets (CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 2, 1848, p. 35).
b) Être en butte à une chose.
[Un agent extérieur contraignant concret] En butte aux offres incessantes des cireurs de bottes et des revendeurs de billets de loterie (R.-H. LOWIE, Manuel d'anthropol. culturelle, 1936, p. 11).
[Un agent extérieur provoquant une agression physique et morale] Être en butte aux persécutions, aux attaques. Tu t'étonnes d'être en butte à tant de calomnies, d'attaques, d'indifférence, de mauvais vouloir (FLAUBERT, Correspondance, 1853, p. 237).
SYNT. Être en butte aux convoitises, à la curiosité, à l'envie, à la fureur, à la haine, à l'hostilité, à (aux) l'humiliation(s), aux menaces, au mépris, aux provocations, aux plaisanteries, aux railleries, aux reproches, aux vexations de qqn.
Vieilli. Être en butte à un état d'âme, au désespoir, à l'obsession, à la jalousie.
PRONONC. :[byt]. Homon. bu(t)e (guillotine), but (si l'on admet que le t final se prononce).
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1225 « endroit à atteindre (ici au cours d'une course hippique) » (Bueve de Hantone 10790, éd. A. Stimming, Fassung II, 1912); d'où 1451 « point marqué où il faut viser » (Le Blason des Faulces Amours, p. 276 dans LA CURNE); 1530 « cible sur laquelle on tire » (PALSGR., p. 202); p. ext. 1580 être en bute à (+ subst.) « être exposé à » (MONTAIGNE, I, 406 dans LITTRÉ); 1582 se mettre en butte pour (PARÉ, Licorne, 16, ibid.); XVIIe s. mettre en butte à (+ subst.) (BOSSUET, Comp., 2, ibid.); 2. ca 1375 « petit tertre » (Modus et Ratio, éd. G. Tilander, Paris, 1932, I, p. 285); 1697 hortic. planter des arbres en bute synon. de buter un arbre (LA QUINTINIE, Instruction pour les jardins fruitiers et potagers, I, Amsterdam, 1697, p. 25).
Forme fém. de but.
STAT. — Fréq. abs. littér. :448. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 538, b) 650; XXe s. : a) 671, b) 693.
II.
⇒BUTTE, voir BUTE.

1. butte [byt] n. f.
ÉTYM. V. 1375; « but d'une course », 1225; forme fém. de but.
1 Petite éminence de terre. Colline, hauteur, mont, monticule, motte, tertre. || Monter sur une butte. || Une butte de sable. || Une butte rocheuse, boisée. || Les Buttes-Chaumont. || La Butte rouge, chanson de Montéhus.
1 Le Lido est une zone de dunes irrégulières assez approchantes des buttes aréneuses du désert de Sabbah.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, cité par Bruneau, Hist. de la langue franc., t. XII, p. 307.
2 Dans notre Flandre, aussi, on baptise mont, la butte du Kemmel qui a cent mètres.
Daniel-Rops, le Peuple de la Bible, II, II, p. 119.
Spécialt. || La Butte : la butte Montmartre, à Paris. || Les artistes de la Butte. || Ubu sur la Butte, pièce de A. Jarry.
2.1 Il avait chanté dans des cabarets de Montmartre des poèmes volontiers lestes, dans la tradition grivoise chère à la Butte ils feraient aujourd'hui rougir un régiment de singes.
J.-L. Bory, Ma moitié d'orange, p. 56.
Géogr. || Butte-témoin : butte représentant, sur une plate-forme démantelée par l'érosion, les restes du relief ancien. || Butte résiduelle.
Hortic. Petit tas de terre que l'on fait au pied d'une plante. || Marcottage en butte. || Faire des buttes autour d'une plante. 1. Butter; buttage.
Techn. (ch. de fer). Élévation permettant le triage « à la gravité » des wagons. Bosse.
Trav. publ. || Travail en butte, en élévation, en remblai (opposé à en fouille).
2 (1451, « cible »). Tertre naturel ou artificiel auquel on adosse une cible. || Butte de tir. || La butte d'un polygone d'artillerie.
Loc. fig. Être en butte à : être exposé à (comme si on servait de cible). Flanc (prêter le flanc), mire (servir de point de mire), prise (donner)… || Être en butte à la calomnie, aux coups de la fortune, du sort, aux attaques, à des tourments (→ Persécuter, cit. 1), à des vexations. || Être en butte aux coups de deux parties. Marteau (être entre le marteau et l'enclume). || Mettre en butte à : exposer à.
3 Ceux qui croient avoir du mérite se font un honneur d'être malheureux, pour persuader aux autres et à eux-mêmes qu'ils sont dignes d'être en butte à la fortune.
La Rochefoucauld, Maximes, 50.
4 Cependant je fus en butte à des vexations sans nombre (…)
France, Pierre Nozière, I, 6.
5 Comment pourra-t-il (le gouvernement) être arbitre et chef s'il est lui-même en butte aux attaques justifiées d'innombrables ennemis ?
Louis Madelin, Hist. du Consulat et de l'Empire, I, 6.
CONTR. Creux, dépression, fossé, plaine.
HOM. But, bute. 2. butte, formes des v. 1. buter, 2. buter, 1. butter.
DÉR. 2. Butte, 1. butter, butture.
————————
2. butte [byt] n. f.
ÉTYM. 1821, Ansiaume; emploi métonymique de 1. butte « petit tertre » (sur lequel on montait l'échafaud).
Argot.
1 Vx. Échafaud.
2 (Senti comme déverbal de 2. buter). Meurtre, mort violente. 2. Buter.
0 C'était rien que quelques farces assez méchantes, mais vrai, je voyais pas comment lui clore la gueule ainsi qu'à ses gonzes et ses gonzesses, autrement que par la butte.
Albert Simonin, Touchez pas au grisbi, p. 119.
HOM. But, bute, 1. butte, formes des v. 1. buter, 2. buter, 1. butter.
DÉR. 2. Buter.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • butte — butte …   Dictionnaire des rimes

  • Butte — Butte, AK U.S. Census Designated Place in Alaska Population (2000): 2561 Housing Units (2000): 964 Land area (2000): 40.280571 sq. miles (104.326196 sq. km) Water area (2000): 0.744610 sq. miles (1.928531 sq. km) Total area (2000): 41.025181 sq.… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • butte — Butte. s. f. Petit tertre, motte de terre relevée par nature ou par artifice. Au haut de la butte. Butte, Est aussi un exercice où on tire à une butte, à un noir, avec des arquebuses. Poudre de butte. les Chevaliers de la butte. Les arquebuses… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Butte — Saltar a navegación, búsqueda Para otros usos del término Butte, véase Butte (desambiguación) Butte en Monument Valley, Arizona. Butte es un término de geología. La palabra viene del francés y significa montaña …   Wikipedia Español

  • Butte, MT — Butte Silver Bow, MT U.S. unknown location type in Montana Population (2000): 33892 Housing Units (2000): 15833 Land area (2000): 716.111749 sq. miles (1854.720837 sq. km) Water area (2000): 0.664919 sq. miles (1.722132 sq. km) Total area (2000) …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Butte — Surtout porté dans la Creuse, le nom se rencontrait aussi parfois dans l Est. Dans tous les cas, il semble désigner par métonymie un tonnelier ou un vigneron (ancien français butte = tonneau, allemand Butte ou Bütte = cuve, hotte) …   Noms de famille

  • Bütte — Bütte, (oberd.:) Butte »offenes Daubengefäß, Wanne«: Mhd. büt‹t›e, büten, ahd. butin‹na› ist entlehnt aus mlat. butina »Flasche, Gefäß«, das auf gleichbed. griech. bytínē (pytínē) zurückgeht. Im Mnd. entspricht bö̅de‹ne›, bödde, büdde (dazu… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Butte, AK — U.S. Census Designated Place in Alaska Population (2000): 2561 Housing Units (2000): 964 Land area (2000): 40.280571 sq. miles (104.326196 sq. km) Water area (2000): 0.744610 sq. miles (1.928531 sq. km) Total area (2000): 41.025181 sq. miles (106 …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Butte, ND — U.S. city in North Dakota Population (2000): 92 Housing Units (2000): 82 Land area (2000): 0.250901 sq. miles (0.649831 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.250901 sq. miles (0.649831 sq. km) FIPS… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Butte, NE — U.S. village in Nebraska Population (2000): 366 Housing Units (2000): 199 Land area (2000): 0.421875 sq. miles (1.092652 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.421875 sq. miles (1.092652 sq. km) FIPS… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.